Sauver les plages de Barcelone : les actions de la mairie

par Camélia Balistrou
Publié le Modifié le
plages de barcelone

Les plages de Barcelone constituent l’un des atouts majeurs de la ville, mais le changement climatique et les tempêtes à répétition menacent le littoral de la capitale catalane. La mairie envisage alors d’agir pour sauver ses côtes. Quelles sont les actions ? 

Janvier 2020, la tempête Gloria s’abat sur Barcelone. Bilan, des dégradations conséquentes et inédites en 30 ans du littoral et une perte considérable de sable. « En moyenne, la côte Barcelonaise a perdu deux mètres irrécupérables de surface » évaluait, il y a un an, Daniel Palacios, chef du service des plages de l’Aire Métropolitaine de Barcelone (AMB).

Cette perte importante de la surface des plages inquiète la mairie. Et pour cause, un groupe de scientifiques relié à cette dernière a vu le jour en novembre 2020 pour étudier avec attention les côtes barcelonaises. L’objectif étant de trouver des solutions pour préserver au mieux les plages dans les années à venir.

Un groupe d’expert pour prévenir le changement climatique

« Le changement climatique entraîne une augmentation de la fréquence des pluies torrentielles et des tempêtes » explique Daniel Palacios. C’est d’ailleurs l’une des principales conclusions dressées par le groupe d’expert et elles ne s’arrêtent pas là. Les tempêtes provoquent des marées qui élèvent le niveau de la mer, jusqu’à 80 cm de plus. « Cette année, la mer a atteint ce niveau lors du passage de Filomena«  rappelle l’employé de l’AMB. Autre donnée, la montée des eaux de mer due au réchauffement climatique et à la fonte des glaciers des pôles. Chaque année, elle augmente de 6 mm à Barcelone, d’après le rapport des scientifiques.

Le groupe d’experts a également relevé un déficit important de sable qui croît au fil des ans. Les causes ? L’urbanisation du territoire, les tempêtes et pluies torrentielles. « Les ports supposent également une interruption du mouvement du sable qui aggrave la situation » précise Palacios. « Outre les effets du changement climatique, si nous n’aidons pas le système à remplacer et à entretenir le sable, qui se produisait naturellement il y a peu, la perte de plages va continuer à s’accélérer. »

Effectivement, depuis 2014, 20 % de la surface des plages a été perdue à Barcelone, « et dans certaines villes, comme Montgat, 75 % ont été perdus », estime Daniel Palacios. Les scientifiques se mobilisent alors pour trouver des solutions.

tempete plages de Barcelone

Protéger la biodiversité, une action décisive pour le futur des plages

La mairie de Barcelone met en place un plan de sauvegarde de la biodiversité pour sauver les plages. « Selon l’étude des experts, les dunes fonctionnent comme une réserve de sable très importante. En plus de leur fonction biologique, elles protègent les zones urbaines et le littoral » détaille Palacios. Ce programme d’amélioration a d’ailleurs été lancé en 2014, mais les récentes tempêtes ont accéléré le processus. Ainsi, la mairie envisage de protéger ces dunes, fondamentales à l’écosystème côtier, en plantant des milliers de plantes typiques des dunes. D’ailleurs, la mairie organise des actions citoyennes, ainsi les Barcelonais volontaires peuvent participer à la plantation de ces plantes.

Autre initiative importante, la mise en place d’un protocole pour séparer les déchets d’origine humaine des restes végétaux après un orage. Des bacs de collectes ont été installés sur les plages pour recueillir les déchets. Ensuite, le contenu des bacs acheminé vers une usine de production de compost où ils sont recyclés. La mairie de Barcelone organise occasionnellement des ramassages de déchets au niveau de ces dunes, auprès de citoyens volontaires et des écoles pour sensibiliser le plus grand nombre à l’importance de la sauvegarde des plages.

LA RÉDACTION VOUS CONSEILLE

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales