Le gouvernement catalan annonce son programme

Par Camélia Balistrou
gouvernement catalan

L’indépendantiste de gauche Pere Aragonès (ERC) sera investi président de la Catalogne ce vendredi. A partir de lundi prochain, il formera son gouvernement avec le parti centriste de Carles Puigdemont, Junts Per Catalunya. Voici le programme de la prochaine législature.

Après 3 mois de longues négociations, ERC et Junts Per Catalunya se repartissent le pouvoir et une première feuille de route se dessine. Santé, écologie, économie, mobilité, etc. Voici les grandes lignes du mandat à venir.

Santé

Junts se chargera du ministère de la Santé. L’accord des deux partis a permis l’approbation d’un pacte national de la santé comprenant un budget de 5 milliards d’euros supplémentaires alloué aux politiques sanitaires et sociales sur les cinq prochaines années. Concernant la gestion de la pandémie, l’accord prévoit de déployer et d’accélérer le plan de vaccination en embauchant 3.700 professionnels pour vacciner massivement dans le pays.

ERC et Junts s’unissent pour renforcer l’Agence de Santé Publique de Catalogne et les structures sanitaires à travers des dotations budgétaires plus conséquentes. Quant aux professionnels de la santé, les indépendantistes visent à améliorer leurs conditions de travail et leur rémunération, à hauteur des salaires dans la moyenne européenne, et à intégrer davantage de personnel.

Économie et travail

Le gouvernement catalan mise, comme le reste de l’Espagne, sur les fonds européens pour relancer l’économie. « Le plan pour la réactivation économique et la protection sociale doit être l’axe central sur lequel bâtir un modèle social et économique catalan prospère […] » souligne des sources proches du futur gouvernement.

De même, ERC et Junts prépareront une loi pour faciliter l’activité économique et consolider l’Institut Catalan des Finances en tant que banque publique de Catalogne. La promotion d’un nouveau pacte national pour l’industrie de la Catalogne et d’un plan pour l’évaluation de la compétitivité des PME catalane est envisagée, tout comme la mise à jour du plan de marketing du tourisme post-Covid-19 en Catalogne.

En matière de travail, ERC et Junts veulent consolider le Conseil catalan du Travail des Indépendants (Consell Català de Treball Autònom) et promouvoir le statut d’indépendant, les fameux autònomos.

Politique sociale et citoyenne

Les deux partis envisagent de mobiliser 700 millions d’euros pour encourager le recrutement des jeunes, des femmes, des personnes de plus de 45 ans et des personnes en situation précaire. Le programme comprend également un plan global de lutte contre le mal-logement et offrira une garantie d’accès aux fournitures ménagères de base pour les familles en situation d’exclusion sociale.

Égalité des genres et féminisme

L’une des nouveautés de la prochaine législature reposera sur la création du ministère de l’Égalité des sexes et des genres. ERC et Junts imaginent l’incorporation d’indicateurs de genre dans les systèmes de suivi et d’évaluation des services et des entreprises pour lutter contre les inégalités de genre et les discriminations.

Éducation et universités

Dans le domaine de l’éducation, une augmentation du budget est envisagée et avoisinerait 6 % du PIB catalan. Le principal objectif du gouvernement est d’universaliser l’enseignement gratuit entre 0 et 3 ans et de préserver la langue catalane dans les cursus éducatifs.

Pour les universités, le but est de favoriser la réduction de 30 % des frais de scolarité, de promouvoir les bourses universitaires, et de parvenir à un modèle de financement stable pour les universités en allouant 0,58 % du PIB catalan sur cinq ans. La recherche, quant à elle, devrait collecter 2,12 % du PIB (dont 0,75 % de financement public).

Sécurité

Ce domaine sera géré, pour la première fois, par la gauche d’ERC. Les intentions du gouvernement visent à revoir le modèle de la police au Parlement, notamment à travers une réforme des protocoles des brigades anti-émeutes. La chambre des députés devra décider si les Mossos pourront toujours utiliser les lanceurs de balle de défense (LBD).

Le futur gouvernement promet de mettre en avant des principes de transparence, de prévention et de médiation. L’effectif des Mossos sera également renforcé, avec 22.000 recrues supplémentaires.

Mobilité

Le nouveau gouvernement a évoqué le déploiement de la carte T-Mobilité (T-Mobilitat) et l’amélioration des transports en commun de la région. La mesure phare est l’extension du passe jeune (T-Jove) jusqu’à l’âge 30 ans au lieu de 25 actuellement. Durant le mandat des partis indépendantistes, un système de vignette sous forme de redevance annuelle par véhicule, qui évite de s’arrêter aux péages sur les grands axes routiers sera mis en place.

Culture et sport

En ce qui concerne le sport, ERC et Junts ont convenu d’approuver une nouvelle loi sur le sport et l’activité physique qui les considère comme une pratique universelle d’intérêt public, ainsi qu’un plan de promotion du sport féminin. Enfin, le gouvernement précisera la candidature de Barcelone pour accueillir les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver 2030.

Niveau culture, le gouvernement exigera de réduire la TVA culturelle à 4 % et élaborera une loi sur les politiques culturelles et les droits culturels des citoyens qui clarifierait les responsabilités de la gestion culturelle gouvernementale, municipale, associative et professionnelle.

Urgence climatique

La création d’un ministère de l’Action pour le Climat sera une autre nouveauté du gouvernement et aura pour priorité d’approuver la Loi Biodiversité, mais aussi de sceller un accord national pour la transition énergétique entre les organisations politiques, la société civile, les entreprises, les citoyens et les syndicats afin d’atteindre 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2050.

Agriculture

En ce qui concerne le secteur agricole, l’accord présenté envisage de promouvoir des mesures visant à améliorer la durabilité et la viabilité des exploitations agroalimentaires catalane, tout en garantissant le respect de l’environnement et des ressources naturelles tout en luttant contre le gaspillage alimentaire.

Affaires extérieures

Le nouveau gouvernement envisage de consolider le modèle catalan en matière d’affaires étrangères ainsi que ses délégations à l’étranger avec une vocation politique claire. Il s’engage à défendre les droits civils et politiques consacrés dans les traités internationaux, y compris le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et à se conformer aux jugements des tribunaux européens et des Nations Unies. La mesure fait évidemment écho au procès des indépendantistes catalans. ERC et Junts espèrent également défendre des changements institutionnels au sein de l’UE afin de formaliser les procédures nécessaires à la création d’un nouvel Etat.

Recommandé pour vous