À Barcelone, le magazine digital qui renoue avec le journalisme de terrain

Par Rédac Equinox
fild presentation REPORTERS Moment d0dc670885

Installé à Barcelone, Fild s’inscrit dans la lignée des magazines de grand reportage et de décryptage de l’actualité. Faisant la part belle à l’info de terrain, la rédaction a misé sur une équipe de 80 grands reporters internationaux et de chercheurs de terrain renommés.

FILD c’est en fait l’acronyme de « Field Information leads Democracy ». Autrement dit, « l’information de terrain est nécessaire à la démocratie ». Le magazine en ligne, qui traite des grands enjeux internationaux, offre un contenu de haute qualité comprenant des reportages vidéos ou textes et des décryptages, avec un ton didactique.

Il est dirigé par un trio composé d’Emmanuel Razavi, grand reporter qui a aussi piloté de grandes rédactions internationales, Peggy Porquet ex-rédactrice en chef de l’agence Corbis Sygma (ancienne propriété de Bill Gates) et François Blot, entrepreneur et financier engagé, qui s’investit avec succès dans les médias (il est notamment actionnaire de Néo, le site d’infos porté par Bernard de Villardière et d’Atlantico) et dans des causes scientifiques.

Par sa ligne et sa qualité saluée par l’ensemble du marché des médias, Fild semble devenir peu à peu le pilier du groupe de médias dirigé par François Blot depuis Barcelone.

Parler du monde réel sans tabou

Les raisons du succès ? « Cela tient au fait de réunir des grands reporters internationaux et des analystes indépendants qui parlent depuis le terrain. Nous parlons du monde réel, du quotidien des gens sans tabou, sans idéologie. Seuls les faits comptent. Nous nommons ainsi les choses par leur nom, quitte à ce que cela déplaise. Nous ne sommes pas des suiveurs, comme beaucoup de journaux qui reprennent des infos de l’AFP. Nous avons des correspondants dans 36 pays, et sommes très ancrés dans les territoires, de façon à être connectés aux gens. Nos valeurs sont très fortes. Nous défendons des valeurs humanistes, qui sont celles de la démocratie, de l’égalité hommes femmes et combattons fermement les extrémismes, y compris religieux », explique Emmanuel Razavi.

Fild media

Emmanuel Razavi

Bien que digital, FILD s’inscrit en fait dans la tradition des grands magazines tels Le Figaro magazine ou NewsWeek, mais avec un ton et une ligne éditoriale qui lui sont propres. « Nous sommes très accessibles au grand public » poursuit Peggy Porquet. « Notre force, c’est de simplifier des choses qui peuvent paraître complexes, et de défendre des valeurs fortes sans chercher à avoir une couleur politique ».

Au sein de la rédaction de Fild, il y a une dizaine de nationalités différentes, qui comptent parmi les grandes signatures de la presse internationale. Côté stratégie digitale, on retrouve François Blot, dont c’est la spécialité.

Si 80% de son lectorat est situé dans l’hexagone, Fild est aussi suivi par des milliers de Français de l’étranger, notamment en Espagne ou aux USA. « Nous gardons la tête froide car la route est encore longue », conclue Emmanuel Razavi. Se plaçant toujours au cœur de l’actualité, la rédaction de Fild vient de publier en partenariat avec les éditions Amphora un livre collectif « Repenser la France d’après » et vient de coproduire un documentaire sur la maladie de Charcot.

Recommandé pour vous