Espagne recherche jeunes paysans, désespérément

Publié le Mis à jour le
Espagne recherche jeunes paysans, désespérément

Face au chômage des jeunes et au dépeuplement des campagnes, le gouvernement espagnol cherche à former aux métiers traditionnels et ruraux.

Alors que plus de quatre jeunes sur dix étaient au chômage fin 2020 et que les campagnes sont toujours plus délaissées, le gouvernement espagnol a approuvé le 8 juin un plan pour former les jeunes aux métiers traditionnels et ruraux. Baptisé Plan de Garantía Juvenil Plus, il devrait permettre la formation de jeunes au chômage à des métiers ruraux, tels que berger de haute montagne, éleveur, apiculteur ou encore agriculteur bio, dans des lieux affectés par la dépopulation. Les métiers liés au tourisme rural sont aussi visés, qui s’était révélé être une alternative au tourisme de masse pour le secteur au plus fort de la crise de la Covid-19.

Des jeunes trop ou trop peu qualifiés

Le plan, présenté par la ministre du Travail Yolanda Díaz, propose des programmes de formation en alternance afin de doter les jeunes de « compétences professionnelles requises sur le marché du travail. » Car selon le gouvernement, la part importante de chômage chez les jeunes s’explique par le fait qu’une grande partie d’entre eux sont souvent trop ou trop peu qualifiés pour les métiers disponibles sur le marché du travail.

La ministre du Travail Yolanda Díaz lors du Conseil des ministres le 8 juin 2021. Photo : Pool Moncloa/Fernando Calvo

Si le plan vise en premier lieu à repeupler les campagnes et faire baisser le taux de chômage chez les jeunes, le gouvernement parie sur d’autres effets bénéfiques pour l’environnement en Espagne : « Ces emplois aident à la création de produits de base de haute qualité, collaborent et contribuent à une amélioration de la qualité de l’environnement sur tout le territoire national. De cette façon, en plus de lutter contre le dépeuplement, on encourage la dynamisation de l’économie locale tout en évitant la disparition des métiers traditionnels et nécessaires », insiste le ministère du Travail.

Le Plan de Garantía Juvenil Plus sera mis en place cette année et durera jusqu’en 2027.

Recommandé pour vous