10 raisons de penser que la Sant Joan à Barcelone est un grand n’importe quoi

Publié le Mis à jour le
sant joan barcelone

Chaque année, le soir du 23 juin transforme Barcelone en une énorme fête, et chaque fête a ses excès. Voici pourquoi la Sant Joan à Barcelone est un grand n’importe quoi.

Photo : Juan Barbosa/El País

La Sant Joan est très certainement la nuit la plus folle que l’on puisse vivre à Barcelone. D’autant plus qu’elle promet d’être au moins aussi exubérante qu’avant la pandémie, avec le retour à la vie normale. Voici les 10 raisons qui mènent à penser que la nuit de la Sant Joan est vraiment un grand n’importe quoi, à Barcelone. 

Des feux partout

La première chose qui choque, ce sont les feux de joie, installés un peu partout dans la ville : dans les rues, sur les places, sur la plage… Le tout dans une bonne humeur générale, puisque les flammes sont censées éloigner les mauvais esprits lors de la nuit la plus courte de l’année. Mais voilà, tous les feux ne sont pas allumés en respectant les règles et les accidents ne sont pas rares. En 2016, les pompiers ont dû effectuer 172 interventions pour éteindre des feux non maîtrisés et des incendies à Barcelone. 

Par ailleurs, tout le monde ne peut pas allumer un feu comme il le veut et où il le veut pour la Sant Joan ; les règles établies par la mairie ici

Une foule compacte

Comme toute bonne fête populaire catalane, la Sant Joan attire évidemment la foule : des locaux mais aussi des touristes, en particulier sur les plages de Barcelone. Si l’année dernière, on a décompté 25 000 personnes sur les plages, on en comptait plus du double avant la pandémie et les restrictions. D’ailleurs, 2022 étant la première édition de la Sant Joan sans aucune restriction Covid après la crise, la fête devrait attirer d’autant plus de monde. La mairie estime le chiffre à au moins 60 000 personnes sur les plages de Barcelone, durant la nuit du 23 au 24 juin prochain. 

Sant Joan BarcelonePrix exorbitants

Conséquence du fort tourisme durant cette période, les prix des logements explosent, qu’il s’agisse de location d’appartements  ou d’hôtels. Par ailleurs, une partie des Barcelonais quitte la ville pour profiter du pont, échapper au bruit et être tranquille quelques jours, laissant Barcelone largement peuplée par des touristes et des fêtards. 

Concert de pétards

En plus des feux de joie, la nuit de la Sant Joan est aussi très propice aux pétards. Nombreux sont les locaux qui ne peuvent pas dormir avant une certaine heure avancée de la nuit à cause des pétards, et leur bruit n’est pas spécialement agréable aux animaux de compagnie, pouvant leur provoquer un lourd stress et même une tachycardie. 

La vente de pétards aux particuliers est limitée à 10 kilos par personne cette année, à moins d’avoir une autorisation administrative pour en tirer plus. 

Personne ne dort

De manière générale, le bruit est si fort durant la nuit de la Sant Joan qu’on ne peut pas vraiment dormir avant une certaine heure, à Barcelone. C’est le cas dans les quartiers proches des plages, ou ceux qui accueillent des fêtes traditionnelles comme Gràcia par exemple. En 2016, le système d’urgences médicales et la Croix-Rouge étaient intervenus auprès de 62 personnes pour des troubles liés au bruit, dans la nuit du 23 au 24 juin. 

sant joan barcelonePhoto : Goroka

Orgie de nourriture

Si l’on célèbre la Sant Joan de manière un peu plus traditionnelle, à Barcelone, alors il faut s’attendre à un véritable festin : des repas populaires sont organisés pour les habitants de nombreux quartiers, et ils se retrouvent dans les rues pour dîner ensemble. Les familles se réunissent également autour de la table, et la coca, pâtisserie traditionnelle de l’occasion, ne manque jamais. D’ailleurs, il est absolument impossible de passer un mois de juin sans avoir croqué au moins une fois dans une part de coca. 

Une grande beuverie

Pour les jeunes et les bandes d’amis, ce n’est pas forcément le grand banquet qui est au rendez-vous, mais l’alcool. Bien que la consommation de boissons alcoolisées soit interdite sur la voie publique (avec une amende qui peut aller jusqu’à 1500 €), la plupart des gens qui se réunissent sur la plage rapportent avec eux quelques bouteilles d’alcool. À moins qu’ils ne les achètent sur place à des vendeurs à la sauvette, ou n’en consomment en discothèque. Bref, en 2016 c’était plus de 8000 canettes qui avaient été saisies par la Guardia Urbana et 132 tests d’alcoolémie effectués. Mais on peut s’attendre à des chiffres encore plus élevés, cette année.

Dispositif de sécurité géant

Les problèmes liés au bruit, aux feux et à l’alcool sont tels que chaque année, la police doit prévoir un effectif spécial pour maîtriser la fête. L’année dernière, 2030 mossos d’esquadra avaient été déployés sur toute la Catalogne pour la seule nuit du 23 au 24 juin, et 150 agents de la Guardia Urbana rien que sur les plages de Barcelone. Et encore, la quantité de personnes massées sur la plage cette année devrait doubler par rapport à 2021, ce qui promet un dispositif de sécurité encore plus large. 

sant joan barcelonaPhoto : EP

De nombreux accidents

Une telle nuit de festivités, même si elle est tant bien que mal contrôlée par les autorités, finit souvent par provoquer quelques accidents. Outre les incendies suite aux feux de joie et les brûlures dues aux pétards, on ne compte pas les problèmes liés aux personnes alcoolisées. Le numéro d’urgence 112 a reçu, la nuit du 23 au 24 juin 2021, plus de 2500 appels liés aux festivités de la Sant Joan, dont presque 2000 dans la ville-même de Barcelone. 

Pour utiliser des pétards de manière sécurisée, la mairie de Barcelone donne quelques conseils à suivre ici.

Plage-poubelle

L’une des autres images les plus (tristement) célèbres de la Sant Joan est celle de l’état des plages, le lendemain. Des kilos et des kilos de déchets, comprenant sacs plastique, canettes, bouteilles, verres et emballages en tous genres, jonchant le sable et que doivent ramasser les agents de propreté de la ville tôt dans la matinée, pour que la plage soit à peu près propre à 9 heures. En 2016, on avait compté 16 000 kilos de déchets ramassés par la ville. 

À lire aussi : D’où vient la tradition de la Sant Joan en Catalogne

Recommandé pour vous