L’ex-directeur des Mossos devient maire-adjoint à la sécurité de Barcelone

par Nico Salvado
délinquance Barcelone

Virage à 180 degrés dans la politique de la sécurité à Barcelone. 

Face au sentiment global d‘insécurité et la hausse des agressions et vols, Ada Colau a dû lâcher du lest. Gouvernant désormais la ville en coalition avec les socialistes, Colau a accepté qu’Albert Batlle, ancien directeur de la police catalane, devienne le nouvel adjoint en charge de la sécurité de la ville. Un poste nouveau, puisque durant les quatre dernières années, il n’y avait aucun adjoint à la sécurité dans l’équipe municipale.

Proposé par les socialistes, Albert Batlle fut directeur des Mossos d’Esquadra de 2014 à 2017 sous la présidence d’Artur Mas. D’ailleurs, il reste relativement proche de l’ancien président et du secteur conservateur du souverainisme catalan.

Dossiers urgents

Dans les grands chantiers qui attendent Albert Batlle, le dossier prioritaire est celui de la délinquance de rue. Selon l’édition de juin du baromètre officiel de la mairie,  27,4 % des habitants ont peur pour leur sécurité. Après avoir déjà atteint un record en janvier dernier, avec 20,3 % de la population barcelonaise inquiète, le baromètre explose ce semestre-ci. Le nombre d’agressions, notamment à caractère sexuel, a par ailleurs lourdement augmenté dans la capitale catalane en 2018.

La réponse se traduira avec plus d’agents de la Guardia Urbana dans la rue. Environ 1000 agents de la police municipale devrait être recrutés. Les socialistes émettent le vœu que le gouvernement de Catalogne, de son côté, crée 400 nouveaux postes de Mossos d’Esquadra. Albert Batlle propose de répartir les ressources de manière appropriée aux besoins dans chacun des 73 quartiers de Barcelone.

Le second dossier brûlant est celui des tops mantas” ces vendeurs ambulants et illégaux qui proposent des produits de contre-façon dans les rues de Barcelone. Près de 130 millions d’euros auraient été perdus l’an dernier par le commerce local en raison d’une présence élevée de ces vendeurs dans les rues de la ville. Batlle souligne la nécessité de “renforcer l’autorité administrative afin d’assurer une bonne coexistence dans les rues et les places” et de fixer des priorités.

Le nouvel adjoint à la sécurité veut relancer la coopération entre Mossos et Guardia Urbana en créant des unités conjointes et un nouveau centre d’urgence qui partagera davantage d’informations. La Guardia Urbana va devenir une nouvelle police de proximité.

Nouvel exécutif

Par ailleurs, dans une conférence de presse conjointe à la mi-journée, Ada Colau et le socialiste Jaume Collboni ont présenté le nouvel exécutif municipal. La gauche radicale dirigera six départements : Ecologie, Urbanisme, Infrastructures et Transports sous la houlette du bras droit de Colau, Janet Sanz. Les droits sociaux, la politique féministe, la culture, le logement, la santé seront également administrés par la gauche radicale.

Les socialistes, en plus de la sécurité, géreront l’économie, le travail, les impôts avec Jaume Colloboni qui devient premier adjoint. Le tourisme sera sous la coupe de la francophone Laia Bonet.

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales