Search for content, post, videos

Augmentation de la présence policière à Port Olímpic

sécurité vie nocturne

Depuis hier soir, la sécurité à Port Olímpic a été renforcée. La nouvelle présence d’agents de la police anti-émeute fait suite à une bagarre mortelle.

Désormais des agents anti-émeute, faisant partie de la police catalane, renforceront la sécurité à Port Olímpic et dans d’autres zones de la vie nocturne barcelonaise. Ces policiers font partie de la brigade mobile (BRIMO) des Mossos d’Esquadra et viennent en renfort de d’autres corps policiers, comme celui de la sécurité citoyenne. Les agents effectueront des contrôles de sécurité essentiellement à Port Olímpic et Ciutat Vella, mais ils peuvent se déplacer en cas d’urgence à d’autres endroits de Barcelone.

Une partie de la brigade placée depuis hier soir dans la capitale catalane travaille habituellement à Salou et Lloret del Mar en été, deux stations balnéaires catalanes très fréquentées. La police précise que le dispositif n’est pas mis en place au détriment de d’autres services, mais que les différentes unités s’organisent autrement en fonction des besoins.

5 homicides en un mois

Ce nouveau dispositif de sécurité s’applique après la mort d’un jeune de 25 ans dimanche, aux alentours de 4h30, dans une bagarre. Selon plusieurs médias locaux, la victime de nationalité chinoise s’est faite rouée de coups par un groupe d’hommes d’origine russe, suite à une dispute dans une boîte de nuit. Elle est décédée à l’Hospital Clínic Barcelone. Les images de la bagarre circulent actuellement sur le web. Il s’agit du cinquième homicide qui s’est produit en juillet à Barcelone. En 2018, la ville en a enregistré dix au total sur toute l’année.

Jeudi matin devrait se tenir une réunion urgente entre le nouvel adjoint à la sécurité de Barcelone Albert Batlle, les Mossos d’Esquadra, la Guardia Urbana, des représentants de Port Olímpic et la municipalité. Les mesures de sécurité à Port Olímpic seront analysées afin de stopper les incidents de ce type.