[ EN DIRECT ] Barcelone : Nuit d’émeutes dans toute la ville

par Rédac Equinox Radio Barcelone

Pour le 13e jour consécutif de protestations,  les indépendantistes organisent la plus grande manifestation à Barcelone depuis l’annonce du verdict du procès judiciaire. Des tensions ne sont pas à exclure selon la police. Demain les défenseurs de l’unité de l’Espagne manifesteront à leur tour. Suivez les informations en temps-réel tout le week-end sur Equinox.

ACTUALISEZ LE DIRECT EN CLIQUANT ICI

01h45 : Ce live s’achève, merci de l’avoir suivi. Demain midi, un nouveau direct à suivre sur Equinox avec la manifestation en faveur de l’unité de l’Espagne. Voici le récit complet de cette nuit, dans notre article : “Émeutes cette nuit à Barcelone : un policier gravement blessé” à lire en cliquant ici. Bonne nuit à tous.


01h44 : Après cette nuit d’émeutes, ce dimanche à midi, les défenseurs de l’unité de l’Espagne manifestent sur Passeig de Gracia. Il n’est pas exclu que des tensions ou des heurts aient lieu avec des indépendantistes. Ça serait une première, et marquerait un tournant inquiétant dans cette crise.


23h39: Des projectiles ont été lancés sur les fourgons de Mossos d’Esquadra. La police quitte les Jardinets de Gràcia.


23h37: Malgré la présence de manifestants aux Jardinets de Gràcia, l’ambiance est plutôt calme. La forte présence policière empêche toute action.


23h31: Des filles comme des garçons font partie des émeutiers.


23h30: 30 fourgons de police nationale et de Mossos d’Esquadra sont présents aux Jardinets de Gràcia.


23h26: Aux Jardinets de Gràcia, au croisement de l’avenue Diagonal et du Passeig de Gràcia, la police effectue quelques identifications.

barcelone emeutes


23h24: Ce soir, le nombre de barricades de feu reste inférieur à celui des protestations précédentes. En effet, la mairie de Barcelone n’a pas remplacé les conteneurs brûlés la semaine dernière, pour éviter qu’ils soient brûlés à nouveau. Les émeutiers ont fait des barricades de feu avec du carton et quelques poubelles.


23h21: Important dispositif de la police nationale devant le Palau Robert, au croisement entre l’avenue Diagonal et le Passeig de Gràcia. Une première ligne des Mossos d’Esquadra bloque la circulation.


23h10: Trois personnes ont été arrêtées dans les affrontements Via Laietana plus tôt dans la soirée.


23h07: Jusqu’à 22h aujourd’hui, les services d’urgences catalanes se sont occupés de quatre personnes, dont un agent de police qui a été transféré à l’hôpital. Deux blessés ont pu finalement repartir directement des lieux et un autre est encore avec les urgences.


23h05: Les pompiers interviennent pour éteindre les barricades de feu. Ici au croisement du Passeig de Gràcia avec la rue Roger de Llúria.


23h02: Barricade de feu au croisement du Passeig de Gràcia avec la rue Roger de Lbarricade barcelonelúria.

 


23h: Des douzaines de fourgons des Mossos d’Esquadra montent par le Passeig de Gràcia jusqu’à la zone des Jardinets, au croisement avec l’avenue Diagonal, où sont présents quelques manifestants.


22h56: Un agent de la police catalane a été transféré à l’hôpital, il a été gravement blessé lors des incidents de ce soir.


22h54: Carrer Diputacio, les restaurateurs paniqués ont également rentré leur terrasse.


22h52: Sur le Passeig de Gràcia, les restaurants ont fermé les grilles et débarrassé les terrasses par précaution. Plusieurs établissements ont également éteint les lumières à l’intérieur pour ne pas attirer l’attention.

manifestation barcelone


22h50: Les forces de l’ordre ont un peu perdu le contrôle, les émeutiers sont dispersés dans les rues autour de la place Catalunya et du Passeig de Gràcia.


22h48: Comme un samedi soir classique à Barcelone, beaucoup de touristes et habitants déambulent place Catalunya et sur le Passeig de Gràcia, au milieu des flammes.


22h32: La police demande ne pas approcher des alentours de la place Catalunya, en raison des différentes barricades de feu qui se forment.


22h30: Une barricade de feu sur le Passeig de Gràcia, devant l’Apple Store.


22h28: Une barricade de feu au croisement des rues Pau Claris et Casp.

barcelone violence


22h25: Les émeutiers ont été dispersés rue Pau Claris et vers la place Catalunya. La police s’y dirige également. Le scénario est le même chaque semaine, après les charges les fauteurs de troubles sont éparpillés dans la ville.


22h23: La place Urquinaona est complètement dégagée.


22h18: Tirs de foam, des équivalents de flashballs censés être moins dangereux, de la police à Urquinaona pour vider la place.


22h12: La police vient de charger les manifestants pour les repousser vers la place Urquinaona. Les agents ont des boucliers et matraques, ils sont suivis par quinze fourgons de Mossos d’Esquadra. Ils ont fait reculer les manifestants de plusieurs dizaines de mètres.


22h10: Les policiers prêts à intervenir.


22h08: Une ambulance des urgences catalanes vient d’emmener un blessé.


22h06: Les Mossos d’Esquadra viennent d’annoncer qu’ils allaient charger sur Via Laietana, les manifestants sont invités à quitter les lieux.


22h02: Les polices catalane et espagnole chargent ensemble côte à côte en première ligne. Les manifestants envoient de plus en plus de projectiles, notamment un pétard. Les agents se mettent en ordre de charge.


22h: L’ambiance est toujours tendue. Les manifestants lancent des projectiles sur la police, qui ne bouge plus pour l’instant.


21h55: Le cordon policier continue en haut de Via Laietana, des slogans anti-police sont criés par la foule et les agents attendent.

barcelone violence


21h48: Carrer d’Ortigosa, une rue perpendiculaire à la Via Laietana vers Urquinaona, est sécurisée par les Mossos d’Esquadra, ainsi que la carrer de les Jonqueres et la Via Laietana, afin les émeutiers ne puissent pas y passer.


21h36: Des touristes français n’oublient pas de faire un selfie.

barcelone manifestation


21h34: Pendant les violentes charges policières, les personnes présentes Via Laietana, les touristes comme les manifestants, ont perdu des affaires.

protestation barcelonebarcelone emeutes


21h31: Nouvelle arrestation sur la Via Laietana


21h29: La police sécurise également les petites rues adjacentes à la Via Laietana, notamment au niveau du Palau de la Musica, car les émeutiers essayent de passer par là. L’objectif est de vider entièrement l’avenue.


21h27: Notre journaliste présent sur place Nico Salvado explique les polices catalanes et espagnoles chargent ensemble. Les charges sont très violentes, les fourgons passent en premier, suivis des agents pour faire reculer les manifestants.


21h25: En plus de les écarter de la Via Laietana, la police catalane commence à arrêter les fauteurs de troubles les plus violents.


21h22: Via Laietana

manifestation barcelone


21h20: La police catalane a mis en place le même dispositif que la semaine dernière, la Via Laietana est coupée en deux afin de sécuriser la zone devant le commissariat de la police espagnole. Les Mossos d’Esquadra chargent en voiture en fonçant sur la foule.


21h18: Plusieurs centaines de manifestants cagoulés sont présents sur la Via Laietana.


21h15: La police catalane a chargé pour que les manifestants quittent la Via Laietana par le haut de l’avenue.


21h10: Charge de la police catalane, au croisement de la Via Laietana avec carrer Comtal. Les Mossos d’Esquadra repoussent les manifestants vers le haut de l’avenue.


21h03: Notre journaliste présente sur place Aurélie Chamerois nous indique que des manifestants commencent à s’asseoir sur la Via Laietana.

barcelone protestation


21h: L’ambiance est tendue en raison des balles, projectiles et pétards qui sont lancés sur les forces de l’ordre, comme le souhaitent les Comités de Défense de la République Catalane. Paradoxalement, il semblerait qu’il y ait plus d’émeutiers potentiels que les autres jours et moins d’agents de police.


20h42: Via Laietana (photos Aurélie Chamerois).

barcelone manifestationbarcelone violence


20h32: Les manifestants continuent de lancer des balles, mais tirent aussi des pétards.


20h30: Beaucoup de jeunes cagoulés sont agglutinés devant le commissariat de la police nationale. Les jets de projectiles continuent, les agents ne répliquent pas.


20h23: Ambiance d’émeutes nous indique Nico Salvado, notre journaliste présent sur place. Une manifestante vient de lui arracher sa bouteille d’eau pour la jeter sur les forces de l’ordre.


20h20: Selon notre journaliste présente sur place Aurélie Chamerois, l’ambiance commence à se tendre devant le commissariat de la police espagnole Via Laietana. Comme l’ont demandé les Comités de Défense de la République (CDR), des manifestants lancent des balles sur la police espagnole.


20h15: Pour la manifestation qui se tient actuellement sur la Via Laietana, les Comités de Défense de la République (CDR) demandent de lancer des balles de tennis et de baseball sur la police espagnole, en réponse aux tirs de flashball durant les émeutes de la semaine dernière.


20h11: Les manifestants crient un nouveau slogan à l’adresse de la police catalane : “fils de Franco”, nous indique notre journaliste présente sur place Aurélie Chamerois.


20h07: La situation se tend. Lorsque les fourgons de la police espagnole circulent Via Laietana au croisement avec la rue Comtal, devant l’hôtel Ohla, des manifestants lancent des projectiles sur les véhicules, comme des balles de tennis.


20h: “Catalogne antifasciste” crient les manifestants sur la Via Laietana.


19h52: Pas moins de 17 fourgons de la police catalane sont garés le long de la Via Laietana jusqu’à Urquinaona. 5 fourgons de la police espagnole sont entourés de manifestants sur la Via Laietana, comme le montre la photo ci-dessous.

protestation barcelone


19h49: Via Laietana (photo prise par Sergi Alcazar)

protestation barcelone


19h45: Des milliers de personnes sont réunies Via Laietana, les manifestants continuent d’affluer, mais toujours dans le calme.


19h30 : Via Laietana en ce moment.

emeutes barcelone


19h26 : “Dehors les forces d’occupation” crient les manifestants devant le commissariat de police espagnole, Via Laietana.


19h25 : Contactée par Equinox, la police nationale craint de nouveaux débordements en marge des manifestations du week-end. “Les groupes violents profitent des manifestations massives pour se dissimuler et entraîner avec eux les plus radicaux” nous a indiqué hier Mónica Gracia Sanchez, secrétaire générale du syndicat unifié de la police espagnole (SUP). Contactée également par Equinox, la police catalane indique espérer un week-end calme. “Nous n’avions jamais vécu ce qu’il s’est passé le week-end dernier, tout indique que les choses se sont un peu calmées, même si les manifestations où il y a plus de monde, comme celle attendue d’aujourd’hui, sont le terrain favori des plus violents” nous a confié Toni Castejón, porte-parole du syndicat de Mossos FEPOL. Une autre source des Mossos d’Esquadra consultée par Equinox croit savoir que les protestations violentes vont continuer, mais de manière moins intense: avec l’objectif ce soir de détruire du matériel et de maintenir une atmosphère de tension mais sans entrer en affrontement direct avec la police.


19h23 : 2.000 personnes sont présentes devant le commissariat de police espagnole, Via Laietana.  Les Comités de Défense de la République (CDR) appellent à lancer des balles de tennis et de base-ball sur la police espagnole en réponse aux tirs de flashball durant les émeutes de la semaine dernière. Un cordon pacifique est formé par des volontaires pour séparer la police de potentiels émeutiers.


19h11 : L’ambiance bon enfant de la manifestation officielle de la carrer Marina ne se retrouve pas dans le rassemblement alternatif devant le commissariat de Police la Via Laietana. Des centaines de militants sont déjà là et d’autres milliers sont en route à pied selon Aurélie Chamerois sur place. La police envoie des dizaines de fourgons anti-émeutes.


19h05 : Une partie des manifestants du rassemblement officiel rentre chez eux. Une autre partie, des milliers, se dirige à pied vers la Via Laietana pour rejoindre la manifestation alternative.


18h58 : Les volontaires bénévoles des unités de soins sont présents à Laietana pour la manifestation alternative.

emeutes barcelone


18h56: La manifestation officielle est terminée. Une manifestation alternative, plus tendue, aura lieu à 19h30 devant le commissariat de police espagnole à Via Laietana. La police a fermé le secteur et contrôle les sacs et les identités.

18h42 : La Marianne catalane, remplie de coups symbolisant la répression est l’une des images du jour de cette manifestation. (photo : Quico Salles)

republique catalane


18h35 : “Nous continuerons à manifester jusqu’à ce que Madrid accepte de négocier” assurent les manifestants sur place à notre journaliste Aurélie Chamerois.


18h25 : A 19h30, les Comités de Défense de la République (CDR) appellent à lancer des balles de tennis et de base-ball sur le commissariat de police espagnole, Via Laietana en réponse aux tirs de flashball durant les émeutes de la semaine dernière.


18h14 : Les pancartes amalgamant l’Espagne avec une dictature sont nombreuses. Celle-ci s’adresse au premier ministre espagnol Pedro Sanchez : “Mussolini, Hitler et Franco ne sont plus ici. Le peuple si”.

manifestation barcelone


18h13 : Sur une scène montée devant la plage d’Icaria de Barcelone, des membres des familles des prisonniers catalans lisent des textes en faveur de leurs libérations.


18h09 : Premières tensions entre la Police et des manifestants d’extrême-gauche, à Mataro banlieue populaire à 30 minutes de Barcelone.

emeutes barcelone


18h05 : Le président du gouvernement catalan Quim Torra, et le président du parlement de Catalogne Roger Torrent sont en Tète de cortège.


18h04 : 350.000 assistants à Barcelone, selon la Guardia Urbana


17h59 : L’ambiance de la manifestation est bon enfant et pacifique, pas de profils de casseurs dans la foule.

manif barcelone


17h57 : A chaque passage de l’hélicoptère de la police nationale espagnole, la foule siffle.


17h54 : Une chorale sur le passage du cortège chante “El Segadors” l’hymne catalane.


17h52 : Un des premiers “castell” du jour pendant la manifestation de Barcelone.


17h44 : Une Marianne catalane est présente sur le passage du cortège. Les coups sont une métaphore de la répression espagnole que dénonce le camp indépendantiste.  (Photo Sergi Alcàzar)

republique catalane


17h38 : L’association indépendantiste ANC a organisé des points de collectes tout au long du cortège pour une cagnotte financière destinée aux prisonniers catalans.

manifestation barcelone


17h31 : Les manifestants indépendantistes viennent en famille, et les enfants aussi ont des pancartes. (photo Vilaweb)

manifestation barcelone


17h28 : Tête de cortège, Carrer Marina.

emeutes barcelone


17h26 : Carrer Marina en ce moment.Image


17h22 : Carrer Marina en ce moment devant les anciens arènes de Monumental.

manifestation barcelone


17h21 : Blocages :  La rue Marina depuis Travessera de Gràcia jusqu’à pl. Voluntaris Olímpics fermée à la circulation.


17h11 : La manifestation d’aujourd’hui sera rythmée par les traditions culturelles catalanes. Musique, et Castellers prévus carrer Icaria en fin de manif.


17h10 : En ce moment, Carrer Marina de Barcelone. (photo Albert Alemany)

barcelone manifestation


17h04 : Les lignes de bus suivantes souffrent de retards et perturbations: D50H10H12H14H16V19V21V23V276719545962 136.


17h02 : Demain, l’organisation unioniste Societat Civil Catalana convoque une grande manifestation sous le slogan “pour la Concorde, pour la Catalogne, ça suffit!” sur le Passeig de Gràcia. Ce sera la première fois que les anti-indépendance feront entendre leur voix depuis près de deux semaines de protestations indépendantistes. La police annonce que des tensions pourraient se produire avec la contre-manifestation indépendantiste au même moment. Lire notre article complet en cliquant ici.


17h01 : Les rues Aragó au croisement avec Padilla;  Diagonal croisement avec /pg. Sant Joan, et  València/Roger de Flor sont fermées à la circulation. En plus de Marina et Gran Vía.


17h00 : Contactée par Equinox, la police nationale craint de nouveaux débordements en marge des manifestations du week-end. “Les groupes violents profitent des manifestations massives pour se dissimuler et entraîner avec eux les plus radicaux” nous a indiqué hier Mónica Gracia Sanchez, secrétaire générale du syndicat unifié de la police espagnole (SUP). Contactée également par Equinox, la police catalane indique espérer un week-end calme. “Nous n’avions jamais vécu ce qu’il s’est passé le week-end dernier, tout indique que les choses se sont un peu calmées, même si les manifestations où il y a plus de monde, comme celle attendue d’aujourd’hui, sont le terrain favori des plus violents” nous a confié Toni Castejón, porte-parole du syndicat de Mossos FEPOL. Une autre source des Mossos d’Esquadra consultée par Equinox croit savoir que les protestations violentes vont continuer, mais de manière moins intense: avec l’objectif ce soir de détruire du matériel et de maintenir une atmosphère de tension mais sans entrer en affrontement direct avec la police.


16h57 : L’ensemble des prisonniers catalans ont appelé à manifester cette après-midi.


16h55 : La circulation des personnes peut se trouver affectée lors des manifestations de ce week-end, notamment sur Carrer Marina, Gran Vía et toutes ses rues adjacentes. Des blocages également Via Laietana et le périphérique Meridiana.  Si aucun blocus n’a encore été annoncé à l’aéroport, dans les gares ou à la frontière française, ces points restent particulièrement sensibles et surveillés par la police.


16h51 : La tête de cortège est situé dans la rue Marina au croisement avec la rue Ramón Turró, à Barcelone. La manifestation descendra en direction de la mer jusqu’à l’Avinguda Icària ou un meeting est prévu.


16h50 :  Plus de 400 bus spécialement affrétés pour la manifestation indépendantiste sont arrivés aujourd’hui à Barcelone.


16h45 : La Sagrada Familia a fermé ses portes à 16h aujourd’hui en raison de la manifestation indépendantiste. Les autres lieux touristiques devraient rester ouverts à leurs horaires habituels.


16h36 : Les manifestants sont déjà présents sur la Carrer Marina. Beaucoup  de banderoles en faveur du retour à la maison des prisonniers catalans, des affiches “l’Espagne est un état fasciste”. (photo Vilaweb)

manifestation barcelone


16h30 : Le grand cortège indépendantiste part de la Carrer Marina à 17h00. Des centaines de milliers de personnes sont attendues, des cars viennent de toute la Catalogne. A 19h30, les Comités de Défense de la République (CDR) appellent à lancer des balles de tennis et de base-ball sur le commissariat de police espagnole, Via Laietana en réponse aux tirs de flashball durant les émeutes de la semaine dernière. Les unionistes manifesteront demain midi sur le Passeig de Gracia. Une contre-manifestation des CDR est programmée au même moment.


16h25 : Selon nos confrères del Periodico, les services secrets espagnols sont persuadés que le tumulte et l’ambiance insurrectionnelle sont organisés depuis la Belgique par l’ancien président Carles Puigdemont aidé de son successeur à Barcelone, Quim Torra. La justice espagnole espère réussir à extrader Puigdemont pour mettre fin au désordre en Catalogne. La semaine prochaine, les juges belges auditionnent l’ancien président pour rendre leur décision avant la fin du mois de novembre.


16h20 : Ce matin, les maires indépendantistes de Catalogne, majoritairement des petits villages, se sont réunis au siège du gouvernement catalan pour écouter un discours du président Quim Torra. “Nous devons être capables de créer une République d’hommes et de femmes” s’est exclamé Torra. Le collectif de maires a lu un manifeste affirmant que les communes indépendantistes n’acceptent pas le verdict de la sentence condamnant à la prison ferme les dirigeants séparatistes.acte municipal palau generalitat 2 foto IO


16h15: Les indépendantistes sont passés vers midi par le commissariat de la police espagnole, via Laietana, théâtre de violentes émeutes vendredi dernier. Les militants ont lancé de faux billets de TGV en direction de Madrid pour que la police espagnole quitte le territoire catalan. Sur les 2.000 policiers nationaux envoyés en Catalogne pour sécuriser le territoire depuis le verdict de la sentence, il reste encore 950 agents en Catalogne. La sécurité publique incombe à la police catalane, les Mossos d’Esquadra qui déploient ce week-end l’intégralité des 1.200 agents anti-émeutes du corps.

barcelone manifestation


 

Recommandés pour vous

Accepter la politique de confidentialité. Accepter Lire plus

Normes légales