Non, le Tibidabo n’est pas un volcan endormi à Barcelone

Par Clémentine Laurent
Volcan Barcelone

La montagne du Tibidabo, à Barcelone, serait en fait un volcan endormi. L’information a surgi sur les réseaux sociaux la semaine dernière, mais c’est une fake news qui existe depuis déjà plusieurs années.

C’est un mythe qui a ressurgi avec la spectaculaire éruption du volcan de La Palma, dans les Canaries, ces derniers jours.

La semaine dernière, des internautes de plusieurs réseaux sociaux avançaient que la montagne du Tibidabo, à Barcelone, serait un volcan endormi depuis 7000 ans. Des restes volcaniques auraient même été retrouvés à 300 mètres de profondeur dans la montagne. Mais il s’agit bel et bien d’une fake news.

L’origine de cette histoire est incertaine. Certaines informations des internautes proviennent d’un site volontairement satirique, Increíble news, qui a publié en 2007 un article et un photomontage laissant penser que le Tibidabo de Barcelone est un  » volcan inactif pour le moment « .

Volcan Barcelone Photo : Vicente Zambrano González, Ajuntament

Le média digital Crónica global a relayé la fausse information en 2018, évoquant un « volcan inactif » en lien avec région de la Garrotxa. Si cette dernière est réellement une zone volcanique, elle ne présente pas de danger à aujourd’hui selon les experts.

Si l’on remonte à 1984, El País avait également publié un chronique de Manuel Vázquez Montalbán intitulée « Sous le volcan éteint du Tibidabo », mais dans un texte purement littéraire et fictif.

Un volcan à Barcelone, une « légende urbaine »

La fake news est démontée par L’Institut cartographique et géologique de Catalogne, pour qui il s’agit purement et simplement d’une « légende urbaine, comme la dame blanche […] Beaucoup de journalistes nous posent la question. Les géologues ne savent pas d’où sort cette idée ».

En bref, pas d’inquiétude à avoir à Barcelone : l’institut assure à Tot Barcelona que « la composition des roches et la structure géologique démontrent qu’il n’y a jamais eu de volcan » à Barcelone.

On ne verra donc jamais le Tibidabo cracher du feu et de la lave sur Barcelone, sauf peut-être dans un roman fantastique de Carlos Ruiz Zafón.

Recommandé pour vous

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Vous pouvez les désactiver si vous le souhaitez. Accepter

Politique de privacité